La quotidienne 02/12/2010

Bénédiction française pour le Queen Elisabeth

La neige qui tombait mardi à Cherbourg a fait fleurir les parapluies. Mais le mauvais temps n’a pas empêché le dernier né de la flotte Cunard de faire escale à Cherbourg, afin d’être béni lors de son escale inaugurale. Au grand bonheur de Rémi Arca et de toute l’équipe de Compagnie Internationale de Croisières, l’agent exclusif de la plus ancienne compagnie de croisière au monde. A l’instar des deux autres navires de la flotte Cunard, le Queen Mary et le Queen Victoria, est un véritable palace navigant, au luxe de bon gout.

Plus de 2 000 passagers pour un équipage d’un millier de membres, 2 piscines, des installations haut de gamme (jeux de pont, centre de “bien-être”, une flopée de bistrots, 8 restaurants… Le Queen Elisabeth va non seulement perpétuer la tradition des traversées transatlantiques entre le vieux continent et l’Amérique, mais également sillonner les mers du Globe. Le grand navire, baptisé en octobre dernier par la véritable Queen Elisabeth (mais béni par Stanislas Lalane, évêque de Coutances) va en effet, entreprendre toute une série de croisières, dont quelques tours du monde (2011 et 2012) qui laissent rêveur.

Bien évidemment, les ventes sont d’ores et déjà ouvertes auprès de Compagnie Internationale de Croisières, qui, comme d’habitude, compte essentiellement sur la complicité des agences de voyages. A noter d’ailleurs que CIC vient de signer un accord avec Sapeig ViaXoft “pour l’accompagner dans son développement multicanal BtoB et Bto C.

Selon le communiqué “Sapeig ViaXoft fournira dans les prochains mois les nouvelles solutions informatiques de CIC, notamment sur la base de sa solution ERP (Système d’Inventaire) intégrant les connecteurs XFT des partenaires Croisiéristes. Cet accord Cadre apportera des garanties et profitera directement à la stratégie d’ouverture et de ventes sur Internet B2B et B2B2C de CIC”